Bai Nhori Drakani

Forum de la guilde Bai Nhori Drakani (Garde des Dragons Noirs) du jeu en ligne Ryzom
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Chroniques de la Garde 3 - Zvorax en pays zorai

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jazzy

avatar

Messages : 508
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Chroniques de la Garde 3 - Zvorax en pays zorai   Jeu 11 Sep - 14:49

Le 18-04-2005 à 15:06

Cynedra a écrit:
Chroniques de la Garde
Quatrième expédition tour des cités Zorai

Encore une fois la Garde s'affirme.

Nous venons de terminer ce que l'on avait commencé il y peu en escortant notre compagnon Zvorax dans les Primes. A savoir, nous l'avons cette fois mené directement en pays zorai, lui faisant parcourir ces sombres jungles afin qu'il puisse désormais se rendre dans les "cités vertes" par lui-même.

Nous avons pris le départ à partir de l'altar Karavan de la Fosse aux Epreuves, dans les Primes Racines. Tous les Dragons présents se sont mobilisés, laissant de côté leurs préoccupations du moment pour répondre présents à l'appel de Baal.

Il est réconfortant de constater qu'il règne une forte cohésion au sein de notre petit groupe, chacun accordant de son temps pour permettre la réalisation d'objectifs communs ou encore à destination d'un seul d'entre nous en situation de besoin.

C'est ainsi que Baal fut bientôt rejoint par Cholle, Lex, Rodius, Zvorax et, avec un peu de retard car ayant dû batailler pour choisir avec soin une tenue adaptée, moi-même.

La configuration de l'équipe fut la suivante

- 1ère ligne Baal, Cholle (mêlée - front)
- 2e ligne Rodius (soutien offensif)
- 3e ligne Zvorax, Kurutani (soins)
- 4e ligne Lex (mêlée - arrière-garde)

A noter que Cholle portait à ce moment une délicieuse tenue? j'ai un moment eu peur que cela ne déconcentre nos homins, mais il semble que l'atmosphère oppressante des Primes les ont rapidement rappelés à des préoccupations moins légères.

Premier objectif, traverser la vallée de la Fosse aux Epreuves pour rejoindre l'altar kami, sur la paroi de la caverne opposée. Quelques rencontres inévitables avec la faune ne nous empêchèrent d'atteindre rapidement ce premier but. Varynx, tyranchas, rien n'y fit et Zvorax put rapidement enfouir dans son escarcelle le pacte Kami.

Le second objectif ne devait a priori pas présenter davantage de problème, une partie de l'itinéraire ayant été dégagé lors de notre première mission. Il n'en fut rien. Longeant la paroi de la caverne, nous avons fini par rencontrer une barrière infranchissable de tyranchas? dans lesquels s'étaient également glissés quelques varynx.

Malgré notre prudence, nous avons été pris à partie. Un tyrancha à lui seul représente déjà un danger à ne pas prendre à la légère, ses projections acides provoquant des dégâts sur une large zone. Mais lorsque plusieurs s'invitent à la fête et amènent avec eux des varynx, les chances de s'en tirer diminuent terriblement.

Nous avons tous été terrassés à plusieurs reprises. La Karavan ou les kamis, je ne sais qui nous prit en charge, eut fort à faire. Notre principal souci repousser le plus longtemps possible la résurrection de Zvorax que nous devions impérativement mener au vortex zorai. Ainsi donc, nous nous relayions tous sans cesse afin de parvenir à relever les nôtres et retarder l'échance fatale. Et plus nous en passions par la résurrection, plus la langueur nous prenait et rendait les choses difficiles.

Et puis enfin, à force d'acharnement, de récidives, nous commencions à voir enfin le bout du tunnel, la fin de l'échauffourée s'annonçait proche.

Puis y eut-il un flash ? Un tremblement de terre ? Ou bien la langueur nous a t-elle jetée à bas ? Je ne sais.

Je me suis retrouvée projetée dans les Limbes, isolée des autres. Tout comme chacun d'entre nous d'ailleurs, comme cela est apparu par la suite.

A mon réveil, je trouvai à mes côtés Baal, puis Rodius se matérialisa soudain à nos côtés. Zvorax était non loin de là?. mais de l'autre côté de la barrière de Tyranchas.

Aucun signe de Cholle et de Lex, qui se trouvaient visiblement toujours retenus prisonniers des Limbes.

Impensable de rester sur place à attendre nos compagnons, trop de danger. Il nous fallait donc récupérer Zvorax et tenter à tout prix de le mener jusqu'au vortex.

Cela ne se fit pas sans mal encore une fois. La traversée de la barrière de Tyr' était à 2 doigts de réussir? si ce n'était encore une fois un de ces maudits varynx qui s'étaient tapis dans la foule, à l'affût. Dès lors, une nouvelle mêlée générale s'ensuivit, le fracas des épées ayant réveillé les Tyr' au repos.

De nouveau nous avons dû nous y reprendre à plusieurs fois, chaque fois ressuscitant pour tenter de nous rapprocher pas à pas de la sortie. A nouveau, la langueur s'accrût, mais notre volonté de réussir fut plus forte.

Et Zvorax put franchir le vortex et pénétrer en pays zorai, à des lieues et des lieues de nos Lacs.

Fourbus, blessés, nous sommes restés là longtemps, allongés dans l'herbe fraîche à sentir le vent frémissant courir le long de nos corps endoloris.

Un seul regret toutefois. Mais de taille. Tout le monde n'était pas là avec nous. Nous aurions dû être six assis là à nous réjouir du succès de l'opération. Je ne doute pas un instant qu'à ce moment la vue de notre officier supérieur déguisée en crevette eût été d'un grand réconfort pour nos homins. Et Lex nous aurait sûrement sorti miraculeusement de sa besace une fiole d'Eau-de-Sève qui nous aurait requinqués en deux temps trois mouvements.

Mais leur retour des Limbes les projeta loin de nous, et l'on dût se résigner à reprendre le voyage sans eux.

Rien de tel qu'un peu d'exercice pour réveiller nos muscles et relancer l'activité neuronale, nous avons donc chemin faisant procédé à quelques chasses histoire de nous débarrasser de notre engourdissement.

Le voyage se fit absolument sans encombres. Min-Cho, Jen-Lai, Hoi-Cho puis, enfin, Zora. La traversée de la contrée se fit sans réel souci. D'autant moins que Lex et Talooss nous rejoignirent dès Min-Cho afin de compléter l'équipée. Quelques Kinchers de taille imposante nous retardèrent un moment, mais nous sommes désormais de taille à gérer ce genre de rencontres.

Poursuivant pour certains l'exploration de la région, nous avons eu l'occasion de croiser le chemin d'une équipée imposante qui s'en venaient de Fyros. Forte au bas mot d'une vingtaine de membres, la vague homine déferla à quelques coudées de nous, dans un vacarme assourdissant.

Et puis le contre-coup de notre expédition ne tarda pas à se faire sentir. L'épuisement, nos vêtements trempés de sueur et maculés de boue et de sève, le Mal du Pays?

L'appel des Lacs fut impérieux? ainsi que l'espoir d'un bon bain bien chaud et parfumé, en ce qui me concerne, et la promesse d'un bon moment à passer avec la Garde à la taverne. Mais je m'égare. Ceci na rien à faire dans une chronique.

Dommage que Thalys n'ait pu profiter de cette expédition. Nous devrons en conséquence remettre le couvert bientôt pour lui offrir la même liberté d'accès aux cités Zorai.


[hrp]Expédition du 17/04/2005 100% Dragons Noirs[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chroniques de la Garde 3 - Zvorax en pays zorai
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chroniques de la Fierté Gilnéenne
» La Garde Impériale
» FLIC Chroniques de la police ordinaire, Bénédicte Des forges
» Ma petite vendetta de la garde impériale!
» La garde impériale au soleil

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bai Nhori Drakani :: Porte du Grand Hall - Roleplay :: Gravé sur l'Ecorce-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: