Bai Nhori Drakani

Forum de la guilde Bai Nhori Drakani (Garde des Dragons Noirs) du jeu en ligne Ryzom
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Chroniques de la Garde 10 - Escapade à l'Ile enchantée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jazzy

avatar

Messages : 515
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Chroniques de la Garde 10 - Escapade à l'Ile enchantée.   Ven 12 Sep - 8:25

Le 28-06-2005 à 14:09

Cynedra a écrit:
Il est agréable de savoir que des amis nous appellent désormais souvent pour divers petits services d'assistance. Agréable de se sentir utile.

Hier, alors que Ayamiee, Libertham et moi-même étions du côté des Eaux du Repos, à faire une copieuse provision de stingas pour notre artisanat, quelle ne fut pas ma surprise de voir se présenter un yber-messager.

Au milieu des izams qui envahissaient la grotte à en rendre difficile notre progression, il s'en fallut de peu que ce dernier ne goûte au tranchant de mon épée.

Le message était de ce cher Rodius. Fei, un ami des Lames d'Aeden, avait besoin d'assistance pour récupérer une monture de bât qu'il avait laissé au village des Déferlants, dans la région des lacs connue sous le nom de l'Ile enchantée, à proximité de nous donc. M'étant déjà rendue un jour en ce village, je me rappelai cette zone comme foncièrement inhospitalière.

C'est donc sans hésiter que nous avons rejoint Rodius, Fei et Naru au téléporteur Karavan de l'Ile Enchantée.

Fei est un guide hors pair. Il semble connaître la région comme sa poche et jouir d'une maîtrise incontestable de sa visibilité par rapport aux créatures, slalomant entre elles avec assurance et nous évitant quasiment toute rencontre hostile.

Bien sûr, à l'approche du village, les choses se sont un peu corsées, la densité des prédateurs en faisant des obstacles quasiment incontournables, nous obligeant à ouvrir le passage à la puissance de nos armes et de nos sorts.

Mais fort heureusement, rien d'insurmontable pour notre petit groupe aguerri. Après une petite pause "touristique" au village, nous avons pris le chemin du retour vers le lac, qui se déroula sans trop d'encombres et Fei a pu mettre sa monture à l'abri.

Intrigués par un cri aigu et puissant, nos regards se sont alors portés vers un immense bloc monumental aux formes étranges, sorte de forteresse naturelle sculptées par les Vents d'Atys. Forteresse, le mot n'est pas ma choisi. Car c'est ici que réside Torkan, Seigneur des Torbaks. Ici se trouve son antre.

Nous interrogeant un court instant du regard, la décision fut rapidement prise d'éradiquer ce fléau qui terrorise les voyageurs.

Rodius a revêtu sa magnifique armure de combat et s'est emparé de son épée ; Fei, déjà en tenue, a attendu patiemment que les mages se décident sur leurs rôles respectifs.

Ayamiee magie élémentale. Naru et moi-même soin des guerriers. Libertham soin d'Ayamiee.

La garde fut éliminée assez rapidement finalement, même si un élément parvint un moment à passer la barrière des guerriers et eut tôt fait de réduire les mages en chair à pâtée. Mais la chose fut gérée à merveille. Tandis que deux soigneurs maintenant leur pression sur Fei et Rodius, l'un se cibla essentiellement sur Ayamiee afin qu'elle nous débarrasse de cette menace immédiate.

Mais la bête est puissante et résistante. Ayamiee bascula de nombreuses fois en soin lorsque cela fut nécessaire pour la survie du groupe. Certes cela a allongé la durée du combat, mais elle a fait là le meilleur choix possible. Si nous avons réussi, c'est que nous sommes parvenus à maintenir nos guerriers debout, et sans ce soutien d'un quatrième soigneur de temps à autres pour recharger les soigneurs voire les épéistes, cela aurait été bien plus hasardeux.

Au final, la bête gisait à nos pieds, vaincue.

Un instant nous avons tergiversé pour déterminer à qui revenait l'honneur de prélever les morceaux de choix de Torkan. Un instant de trop. La chaleur peut-être, ou bien quelque propriété particulière de Torkan, et le corps ne fut bientôt qu'un tas de matières décomposées, fumantes.

Mais cela reste un grand moment. Inoubliable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chroniques de la Garde 10 - Escapade à l'Ile enchantée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chroniques de la Fierté Gilnéenne
» La Garde Impériale
» FLIC Chroniques de la police ordinaire, Bénédicte Des forges
» Ma petite vendetta de la garde impériale!
» La garde impériale au soleil

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bai Nhori Drakani :: Porte du Grand Hall - Roleplay :: Gravé sur l'Ecorce-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: