Bai Nhori Drakani

Forum de la guilde Bai Nhori Drakani (Garde des Dragons Noirs) du jeu en ligne Ryzom
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Douleur fratricide

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jazzy

avatar

Messages : 521
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Douleur fratricide   Ven 12 Sep - 14:00

Le 18-09-2005 à 14:52

Nolwenath a écrit:
Mes salutations à Gwenne.

la colere, la tristesse et un sentiment d'impuissance s'était emparé d'Amatsu alors qu'il s'en allait de la table de Baal le laissant derrière lui.

Rapidement, il s'empressa de sortir un bout de parchemin et écrivit comme il le put un court message.


Citation :
Au revoir mes amis, je ne reviendrai pas.

Amatsu.


Il en voulait à Baal, aux autres mais surtout à lui même. Il ne lui restait plus qu'une chose partir... Une lueur bleuté l'enveloppa dans un pays où la brume glaciale remplaçait l'odeur douce des lacs : la jungle.


Le 18-09-2005 à 18:09

Cerb a écrit:
Cerb ne comprenait pas. Le départ d'Amatsu était si soudain.

Il est vrai que les deux homins avaient eu une vive altercation au bar de Crystabel, lors de la soirée en l'honneur des fiançailles d'Ayamiee et Cholle. Mais cela pouvait-il être la raison du départ d'Amatsu pour les jungles du pays zoraï?

Cerb comprenait parfaitement l'attitude d'Amatsu à son égard. Elle n'était après tout que le reflet naturel de son inquiétude et de son affection pour sa soeur. Mais jamais il n'aurait pensé que tout ceci aurait de telles conséquences.

Mais peut-être qu'autre chose était à l'origine de la colère et du départ d'Amatsu?


Le 19-09-2005 à 14:24

Bahaal a écrit:
Entre dans le hall et balance un coup de pied dans une chaise

Voit le message et râle ...

- C'est pas homin d'être susceptible à ce point la !Attend que je te mette la main dessus !


Le 19-09-2005 à 19:00

Takeo a écrit:
Takeo entra au moment ou Baal fit voler la chaise.
Il l'évita de justesse.

Baal qu'est qui te prends ! laisses le trankil allons, il a surement ses raisons, tout comme j'ai les mienne d'être en colère.

Amatsu est quelqu'un de torturé, le brusquer n'aurait que pour effet que de rendre la situation bien pire...

Et d'un seul coup rouge de colère Takeo de dire

Peut être a t il emoussé ta patience mais ce n'est pas le genre de réaction que l'on attend de toi, tout comme de déléguer sans réfléchir.

Claque avec force la porte du Hall et disparait.


Le 20-09-2005 à 00:47

Cynedra a écrit:
Kurutani était inquiète. Plusieurs cernes sans nouvelles d'Amatsu.

Elle s'était rendue à Pyr, en quête de son frère, mais n'avait pu le trouver chez lui.

La petite Gally avait été laissée au soin d'une nounou très attentionnée qui avait accueilli Kurutani simplement.

Mais elle non plus ne savait pas où se trouvait Amatsu.

Elle l'avait juste vu le temps qu'il lui confie Gally, puis était parti sans mot dire avec un grand tryker aux cheveux blonds.

Lex...

Quelque chose remuait dans son esprit, mais elle ne pouvait mettre le doigt dessus avec précision.

Elle se dirigea vers les bains puis, bredouille, alla s'asseoir à une table au bar de Pyr.

Elle se retint de poser des questions. Dans cette atmosphère politique tendue, elle se doutait qu'une trykette posant un peu trop de questions dans la cité impériale ne risquerait que d'attirer inutilement l'attention sur elle.

Les conversations allaient bon train et traitaient de nombreux sujets le récent jugement d'une réfugiée par le tribunal Fyros, la conduite d'une caravane d'eau entre le désert et les lacs d'aeden aqueus, mais aussi tout un tas de commentaires appréciateurs sur les qualités intrinsèques des homines du désert.

Rien de bien intéressant. Mais tout vient à point à qui sait attendre dit-on. Kurutani repassa donc commande et s'installa confortablement.

Au bout de deux heures, dépitée, elle s'apprêtait à partir lorsque deux immenses zorais s'encadrèrent dans la porte.

Ils passèrent commande au bar avant de venir s'asseoir à la table voisine.

Jetant un bref coup d'oeil à Kurutani, le géant s'adressa à son compagnon.
"- Beaucoup trop de Cutes dans nos cités civilisées à mon goût".

Kurutani ignora le sarcasme.

"Et sur nos pistes aussi. Tiens pas plus tard qu'hier, j'ai failli en écraser deux qui foulaient la jungle. Il s'en est fallu de peu que je les passe au fil de l'épée... mais je me suis épargné cette peine, l'un d'eux était atteint d'un handicap certain... je ne donne pas cher de leur vie dans la j..."

"Il suffit !"

Une ombre enveloppa les deux zorais ainsi que Kurutani. Un troisième géant bleu se tenait là, les bras croisés, toute son attitude marquant un profond mépris pour ses deux congénères.

Mais Kurutani était trop préoccupée par ce qu'elle venait d'entendre pour prêter attention à ce qui se déroulait autour d'elle. Lex et Amatsu en terre zorai... en danger même apparemment. Ainsi ils avaient mis leur projet fou à exécution...

La voix du troisième zorai résonna doucement à ses oreilles et elle sortit de sa rêverie. Les deux sinistres individus avaient quitté leur table et, visiblement, le bar.

"Je suis désolé pour cet incident, Fille des Lacs."

"Ce... ce n'est rien."
"Tu semble bouleversée, pourtant."
"Oui... il faut que je me rende sans tarder à Zora..."

Le Zorai sourit.

"Si tu t'inquiètes pour les deux compagnons trykers dont parlait cet homin égaré, je pense que ce sont eux que j'ai croisé dans Min Cho ce matin. Ils vont parfaitement bien."

"Ils étaient tous deux blond ? L'un marchant avec difficulté et l'autre grand ? Enfin... grand pour un tryker ?"

"Ce sont bien eux, en effet."

Kurutani se relâcha, soulagée.

"Merci alors, qui-que-vous-soyez" dit-elle en souriant.

"De rien, Enfant des Lacs. Je dois maintenant prendre congé, que Ma'Duk te protège"

Kurutani fit une légère moue à l'ouie de la formule de politesse, ce qui fit sourire légèrement le zorai. Puis il tourna les talons et se dirigea vers la sortie.

Kurutani savait maintenant où se trouvait son frère. Mais elle savait aussi qu'elle ne pourrait plus bénéficier de son appui, de sa présence, de son soutien, de ses conseils avant longtemps.

Le rencontrer pourrait démolir sa couverture et le mettre en danger. C'est une chose de requérir l'aide de La-Win-Cho pour Amatsu. C'est est une autre de le faire par tromperie.

Kurutani devrait se débrouiller seule. Depuis plusieurs jours elle rassemblait son courage pour faire ce qu'elle savait devoir être fait.

Cette fois Amatsu ne serait pas là pour recoller les morceaux, mais cela ne pouvait plus attendre. Chaque jour rendait sa tache plus difficile...

Plus tard dans la soirée, lorsqu'elle revint à son appartement, elle y découvrit un magnifique bouquet de fleurs avec une petite carte. Une carte signée Amatsu. Même à l'autre bout des terres connues, même malgré ses propres soucis, il avait toujours cette pensée pour elle.

Arrangeant soigneusement les fleurs dans un vase, elle repensa à ce qu'il l'attendait.

Puis elle posa le vase sur sa table de chevet, s'allongea sur ses couvertures et ne tarda pas à s'assoupir.

Son sommeil fut agité.


Le 20-09-2005 à 11:47

Nolwenath a écrit:
Le matin venait de se lever...

Voilà déjà plusieurs mois qu'Amatsu n'était plus venu au hall de la guilde. Il n'était pas revenu, comme il l'avait dit.

Voilà déjà plusieurs mois que Baal était venu le voir afin de tenter de régler le différent qui les concernait mais la fierté des deux parties avaient nui à toutes les tentatives...

Un coursier bien matinal arriva devant les portes du hall de la guilde et frappa sans attendre. Un garde de faction s'empressa d'aller ouvrir avant que d'autres dragons fussent réveillés.

Un colis de la part d'un dénommé Amatsu pour le chef de la Garde des Dragons Noirs Baal.

Très bien, je le prend et lui porterai. Merci à toi.

Donnant quelques dappers au coursier, le garde emporta le colis de taille moyenne et visiblement pas très lourd sur le bureau de son chef.

Le soleil commençait à se démarquer de l'horizon quand Baal arriva dans son bureau. Son regard se posa sur le colis.

Dedans...

Les insignes d'Amatsu.

[HRP] Héhé spécial dédicace à Baal [/HRP]


Le 25-09-2005 à 19:21

Lex a écrit:
Lex pénétra dans la salle du conseil de guilde.
Il semblait très enjoué en ce jour.

"Baal, il faut que je te parles de Miena...Baal...?"

La salle était vide. Sur le bureau de chef de la guilde des Dragons Noirs tronait, seul, un carton.


Lex comme attiré par cet objet s'approcha du bureau.
Il l'ouvrit poussé par la curiosité.

Il découvrit alors les insignes de Garde d'Amatsu.


Son visage coloré par le bonheur se raidit soudain et devint livide.
Ses yeux semblaient maintenant emplis de haine.

Serrant les poing sur les insignes, Lex prononça des paroles dures qu'il aurait peut être à regretter un jour


"Maudit sois tu ...Amatsu !!!.
C'est ainsi que tu traites ta propre famille.

Nous t'avons accueilli alors que tu étais perdu.
Nous t'avons aidé alors que tu sombrais dans la folie.

Tu étais un frère pour moi...

Et voilà comment tu nous remercies, en deshonorant nos emblèmes sacrés.
Tu nous les jette à la figure comme si ils n'avaient jamais rien représenté pour toi.


L'histoire se repète, si les Légions Fyros avaient eu leur traitre, à notre tour nous devons supporter ta traitrise...

Mais comme les Fyros je ne supporterais pas que cela reste impuni...
Je te retrouverai où que tu puisses te cacher...et si je n'arrivai pas à te faire entendre raison, je n'hésiterai pas ensemencer le desert Fyros avec ta graine de vie."

Renversant violemment le carton, Lex sortit furieux de la salle du conseil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Douleur fratricide
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Douleur physique et littérature
» La douleur qui se tait n'en est que plus funeste.[Luke] FINISH
» Edd la douleur
» La douleur rend fou. [Libre]
» [Règle] Insensible à la douleur - Point d'éclaircissement

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bai Nhori Drakani :: Porte du Grand Hall - Roleplay :: Gravé sur l'Ecorce-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: