Bai Nhori Drakani

Forum de la guilde Bai Nhori Drakani (Garde des Dragons Noirs) du jeu en ligne Ryzom
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Adieu, mon ami.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jazzy

avatar

Messages : 507
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Adieu, mon ami.   Lun 15 Sep - 8:15

Le 15-11-2005 à 15:26

Cynedra a écrit:
Kurutani se massa distraitement le cou. L'air frais des lacs lui balayait le visage et jouait avec ses longs cheveux bruns, libérés du bandana qui les maintenait habituellement cachés et ainsi abandonnés aux caprices du vent.

Une fois de plus elle n'avait pu s'empêcher de revenir sur cet ilôt loin de tout où le cliquetis des pinces de cloppers le disputait au battement d'ailes des ybers.

La dernière fois qu'elle était venue, l'hiver battait son plein, et une fine pellicule blanche recouvrait la végétation.

La dernière fois qu'elle était venue, déjà son ami de toujours avait disparu depuis de longues saisons on ne sait où, la laissant ancrée dans ses doutes. Mais cette fois-ci, elle n'avait même plus l'espoir de le revoir un jour. Son âme avait quitté l'écorce pour de bon et Kurutani ne s'était jamais sentie aussi abattue. Ne lui resterait donc que les précieux souvenirs qu'elle gardait jalousement enfouis dans son coeur pour l'éternité et qu'elle ressassait dans ses moments de solitude. Puisse-t-il avoir trouvé la Paix?

Le vent qui murmurait à ses oreilles avait Sa voix.

Le vent qui caressait sa peau avait la douceur de Ses mains.

La pluie qui gouttait sur ses joues!

Kurutani s'aperçut qu'elle pleurait et essuya ses larmes. Où qu'il soit, il était sûrement plus heureux. Jena y veillerait.

Puis elle porta son regard vers le ciel étoilé. La Lune d'Atys emplissait le firmament de toute sa splendeur. Elle ne s'était que trop attardée. Ses amis, sa famille - l'attendaient sûrement.

Kurutani se leva doucement puis se dirigea vers le vieux tronc qui siégeait non loin. Sortant sa dague, dont elle tirai grande fierté pour l'avoir réalisée, elle commença à en attaquer la dure écorce afin d'y graver Son nom. Pour la dernière lettre, Kurutani s'adonna à un travail de précision, formant des sillons bien plus profonds et plus larges.

Satisfaite du résultat, elle défit son collier et fit glisser la bague qu'elle avait mis comme pendentif.

Cette bague, elle l'avait réalisé elle même à partir de matériaux de la plus grande finesse qui put se trouver sur Atys. Quelle joie avait-elle ressentie alors à travailler ces matériaux suprêmes pour en tirer ce pur joyau. Elle observa une dernière fois le bijou. L'ambre incrustée, elle l'avait choisie pour la profondeur de sa couleur. Elle relut une dernière fois le message qu'elle y avait gravé avec tant de peine. « A toi pour l'éternité. K. »

Elle porta un dernier baiser sur le joyau, puis le ficha délicatement dans le « O » final. Alors elle sortit de son sac un sachet de poudre d?ambres et une fiole de sève qu'elle disposa dans un coupelle. Puis elle mélangea les ingrédient jusqu'à former un pâte lisse qu'elle déposa avec la pointe de sa dague dans les rainures du nom gravé.

Enfin, elle dégagea de son sac un pot de cire transparente dont elle badigeonna le contenu au pinceau de poils de yubo, formant une couche épaisse afin de préserver à jamais l'inscription.

« Que Jena prenne soin de toi, mon ami de toujours. Mon Amour. »

Kurutani rangea avec précaution ustensiles et ingrédients dans un tissu, puis les déposa dans son sac.

Le moment de la Séparation était venu.

Sa route à elle ne pouvait s'arrêter là. La vie continuait ici-bas et elle devait y faire face.

« Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort », disait Poohl.

Kurutani n?en était pas vraiment convaincue, mais elle avait appris à faire confiance en la sagesse de son parrain.

S'approchant d'Esquiveur, elle harnacha soigneusement son sac dans les besaces prévues à cet effet, puis sauta adroitement sur le dos de la monture.

Comme d'habitude, Esquiveur fit des manières avant de pénétrer dans l'eau fraîche du lagon, mais il finit par s'y engager obligeamment.

Kurutani se retourna une dernière fois vers l'Ile, vers le tronc fraîchement entaillé.

« Adieu, Takeo. » murmura-t-elle. Et, comme une prière, dans le secret de son esprit, elle pensa "Si jamais ton âme revient, puisse-t-elle trouver son chemin jusqu'à moi."

Quelques heures plus tard, Kurutani arriva dans une Fairheaven grouillante de vie et d'activité.

Et oui, la vie devait continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Adieu, mon ami.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Messe d'adieu à notre frère Anatol
» Messe d'adieu à notre soeur Audra.
» Adieu Division 9
» adieu : je pars en retraite !
» Port Stanley....Adieu Toto (18-11-10)

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bai Nhori Drakani :: Porte du Grand Hall - Roleplay :: Gravé sur l'Ecorce-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: