Bai Nhori Drakani

Forum de la guilde Bai Nhori Drakani (Garde des Dragons Noirs) du jeu en ligne Ryzom
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Un jour sans soleil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jazzy

avatar

Messages : 515
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Un jour sans soleil   Lun 15 Sep - 13:39

Le 24-03-2006 à 14:05

Nymphea a écrit:
Assise au milieu d'une plage déserte, les genoux repliés sous le menton, une Trykette aux longs cheveux d?un vert sombre laissait son regard se perdre dans le lointain.
Elle ne sentait point le vent souffler doucement dans sa chevelure défaite ; elle restait insensible à la tendre caresse de l'air printanier sur son visage en pleurs.

L'envie de danser avait quitté Nymphéa.

Dans son esprit embrouillé, des bribes de voix s'imposaient, tambourinant douloureusement dans sa tête, aussi chaotiques qu'impitoyables!

« Ce n'était pas un accident!
- Pas un accident ?
- Non! Je faisais de l'humour!
- Insulter Ehliuh devant l'étable n'est pas de l'humour ! Sourire en voyant Tuleica tuer Atrynx aux portes de Fair Haven non plus !»

Le paysage se voila soudain! Les larmes de Nymphéa l'empêchaient de voir la beauté des Lacs ; son coeur perdu se fermait au monde! La Trykette d'ordinaire si joyeuse était éteinte.

Elle porta ses mains à sa tête, suppliant Jena de cesser de la harceler avec ces souvenirs.

En vain.

« Lao-Shan, certains disent que tu assassines des homins contre de l'argent. Ce n'est pas vrai, n'est-ce pas ??? C'est bien pour tuer des kitins que tu te fais payer ?
- Non mon amour, je tue effectivement des homins pour l'argent. C'est mon métier.
- Mais pourquoi ? Je veux comprendre ? Il FAUT que je comprenne ?
- Peu m'importe le sort de l'hominité! Que tous les homins soient tués par les guerres, par les kitins ou par moi, cela n'a aucune importance!
- Mais c'EST important ! L'hominité mérite de vivre ! Oh, Lao-Shan, comment en es-tu arrivé à de telles pensées ?
- Quelques homins m'ont trahi! Jamais je ne m'en remettrai. Ils paieront tous pour cela! Tous ! A part toi et deux ou trois autres homins! Je t'aime, Nymphéa!
- Moi aussi, mais!
- Je t'aime! J'ai tellement hâte de t'épouser !
- Je...
- Je dois aller m'entraîner, je reviendrai bientôt. »

Les larmes ruisselaient à présent dans le cou de la Trykette. Elle les essuya d'un geste rageur, cherchant à effacer ainsi ces mots qu'elles ne voulaient plus entendre.

« Tu dois lui parler, Nymphéa! Tu ne lui as pas tout dit, l'autre jour!
- Non Amatsu, non !!! Je ne peux pas!
- Il le faut ! Sinon tu seras malheureuse toute ta vie. »

**********

Autour d'elle, la nature s'éveillait à la vie les fleurs printanières s'ouvraient doucement sous la douce chaleur du soleil, les insectes voletaient, allant butiner le pollen dans de joyeux bruissements d'ailes. Le vent apportait mille senteurs aux sens en éveil tandis que le lagon rivalisait avec le ciel, revêtant les nuances de bleu les plus somptueuses.

Mais Nymphéa ne voyait rien de tout ceci! Elle se leva et se mit à courir droit devant elle, le long de la plage, de plus en plus vite, fuyant ces pensées qui refusaient de la laisser tranquille!

« Dis-le, Nymphéa!
- Non, Ama! S'il te plaît, ne m'oblige pas à faire ça !
- Il faut que tu parviennes à le dire! Pour toi ! »

Tandis qu'elle courait dans le vent, ses lèvres laissèrent s'échapper des mots qui se perdirent dans Aeden Aqueus!

« Je ne peux pas t'épouser, Lao-Shan! Si je reste à tes côtés, je finirai par te haïr pour ce que tu fais, et par me haïr moi-même ... »

Loin de là, sur une plage adjacente, des cloppers entendirent un hurlement déchirant

« Nooooooooooooooooon ! »

**********

Lorsque sa main froide brisa le pacte, une lueur étrange faisait briller le regard de la Trykette. Une sombre détermination. Pour la première fois depuis des jours, elle savait ce qu?elle devait faire.

La Karavan la fit réapparaître devant sa chère ville de Fair Haven. Mais elle ne regarda pas autour d?elle, ne salua personne. Elle se dirigea d'un pas assuré vers l'étable et sortit du sac d'Azur, son fidèle mektoub, une hache rudimentaire de sa fabrication. Sa main hésita un instant en apercevant l'armure noire de la Garde! Devait-elle la revêtir ?
Non. Elle estimait trop cette armure pour ça. Elle enfilerait une autre tenue! La dernière.
Elle songea qu'il lui restait une vieille armure de combat chez elle! Cela conviendrait parfaitement.
Elle rangea la hache dans son sac et partit d?un pas assuré vers son appartement.
Pour elle, tout était clair! Amatsu lui avait parlé de deux choix s'offrant à elle se marier malgré tout et être malheureuse, ou bien parler à Lao-Shan en prenant le risque de le perdre.

« Si je le perds, il se perd lui aussi ! Avec moi partira la dernière parcelle d'hominité qu'il lui reste! Je ne peux pas lui faire cela! Je ne veux pas voir cela! »

Elle resongea aux énormes cloppers qu'elle avait aperçus la veille, sur l'île des bandits de Crystabell. Et un troisième choix vint à l'esprit de la Trykette!

« Les Cloppers ? Il est de mon devoir de les tuer. Il FAUT que j'aille les tuer. Je ne parviendrai pas à tous les exterminer, mais plusieurs d'entre eux tomberont avant moi. Ma mort ne sera pas vaine' Et ces voix dans ma tête cesseront enfin de résonner! Je ne veux plus les entendre !»

Elle était presque arrivée au pont d'entrée de la ville, quand une voix familière s'imposa à son esprit.

« Nymphéa ? »

Se retournant, elle reconnut Amatsu qui s'approchait d'elle, l'air inquiet. Elle fit tout son possible pour poursuivre sa route! Elle ne voulait pas lui parler! Elle refusait de courir le risque qu'il la fasse changer d'avis. Sa décision était prise. Point.

Mais Amatsu était un Tryker têtu! et il la suivit. Prise de panique, elle en oublia son armure et courut vers le lagon, entra promptement dans l'eau et nagea de toutes ses forces vers son destin!

« Adieu Amatsu!
- Non !!! »

Elle entendit un bruit de plongeon et peu après, elle sentit des mains puissantes la retenir. Elle se débattit, mais en vain. Le Tryker tenait bon, l'empêchant de s'échapper.

« Laisse-moi !!!
- Non ! Tu n'as pas le droit de nous laisser! »

Après un long discours aquatique ponctué de tentatives d'esquives autant verbales que physiques, les deux homins rejoignirent la plage, exténués. Nymphéa grelottait de froid malgré les doux rayons du soleil. Amatsu l'enveloppa dans une couverture laissée dans son sac, puis lui parla encore et encore! jusqu'à ce qu'elle comprenne qu'elle devait puiser en elle la force de continuer! Qu'elle n'était plus seule désormais, que les Dragons seraient toujours là pour elle.

« Si tu tentes encore une seule fois de te tuer, alors j'irai moi-même parler à Lao-Shan et je lui raconterai tes tourments.
- Mais il te tuera !
- Si c'est ce qu'il souhaite, alors qu'il me tue!
- Non !!! »

Le son avait jailli du plus profond d'elle-même, réveillant en elle un soupçon de vie Amatsu avait trouvé comment la toucher. Sa propre mort lui importait peu, mais elle refusait que quiconque meure à cause d'elle !
Il ne lui laissait donc pas le choix elle était condamnée à vivre! et à parler à Lao-Shan.

« Nous avons tous besoin de toi. »

Elle tenta une dernière parade.

« Les Dragons ont vécu sans moi jusque-là, ils se passeront de moi de nouveau sans problème.
- Nous t'aimons, Nymphéa' Moi aussi je t'aime! Et je ne veux pas te perdre. Tu n'as pas le droit de nous abandonner.
- Te prendrais-tu pour mon père ?
- Non! juste pour un frère.
- Je n'ai pas de frère!

Une immense lassitude l'envahit soudain. Dormir... Ne plus penser à rien...

Elle appuya sa tête contre l?épaule d'Amatsu, serra la douce couverture contre elle et s'endormit d'un sommeil lourd! Il lui sembla entendre la voix de Kurutani, mais déjà ses yeux se fermaient, l?emmenant dans un monde où le vent caresse des visages calmes et sereins! le pays des rêves!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un jour sans soleil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dana / Comme quoi, une femme sans amour c’est comme une fleur sans soleil, ça dépérit...
» Nombre de jours sans boire?
» Les GdT ou le Grand dilemme qui tue...
» Petite(s) citation(s)
» Une Île peu commode [PV Amanda&PNJ et le groupe de Kokiri]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bai Nhori Drakani :: Porte du Grand Hall - Roleplay :: Gravé sur l'Ecorce-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: