Bai Nhori Drakani

Forum de la guilde Bai Nhori Drakani (Garde des Dragons Noirs) du jeu en ligne Ryzom
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Tranche de vie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jazzy

avatar

Messages : 507
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Tranche de vie   Mar 16 Sep - 14:41

Le 18-02-2006 à 14:17

Nolwenath a écrit:
Amatsu arpentait le ponton menant au hall de la guilde, il souriait comme à son habitude tenant dans ses bras un sachet contenant visiblement quelques victuailles.

Amatsu !!!

Le tryker souriait encore plus à l'écoute de ses voix, celles d'enfants. Lilin, Oleas, la petite Margotine et tous leurs amis étaient comme à leur habitude présent devant leur hall. Orphelins comme lui, ils n'avaient en ces temps troublés que peu d'occasions de rire et sourire. Les adultes n'avaient que peu de temps à leur consacrer, ils zonaient sur les abords de Fairhaven sans tenir compte de ses dangers.

Amatsu !!! Tu vas bien?

Il se souvenait du jour où Lilin était venu le chercher alors qu'il partait pour Avendale. La petite Margotine avait été victime d'une attaque de clopper et était gravement blessée. Sous les yeux de tous, Amatsu l'avait soigné avec une grande patience et beaucoup d'amour. Même aveugle, il avait pu à cet instant "voir" la lueur dans les yeux de ces jeunes livrés à eux même. Depuis ce jour, pas un jour ne se passait sans qu'ils n'aillent voir le tryker en quête d'une histoire ou d'une sucrerie.

Oui, je vais bien les enfants, et vous?

On va tous bien, Oleas arrive à compter jusqu'à vingt et c'est grâce à toi, Amatsu !

C'est vrai çà Oleas?

Ouai ! Regarde... Euh... Ecoute ! Un, deux, trois, quatres, sept, neuf, vingt !

Amatsu éclata de rire et posant sa main sur la tête du petit tryker lui ébouriffa les cheveux.

Et bien, il va falloir encore apprendre un peu. Mais il y a de l'amélioration.

Le petit faisait la moue de voir ses amis rire mais vite la main d'Amatsu lui avait fait oublier tout cela.

Monsieur Ichbael va bien?(1)

Oui, il est très occupé... Il ne joue plus avec nous...

Oh... Tenez les enfants, c'est pour vous.

Amatsu tendit le petit sachet rempli de friandises.

Tu vas nous raconter une histoire, dis dis dis?

Vous avez été sage au moins?

Trèèèèèèès !

La joie des enfants donnait du baume au coeur d'Amatsu, souriant il entreprit alors de leur raconter une histoire sur la dure lutte d'un fyros pour protéger son yubo favori de la convoitise d'un méchant kitin.

Ils l'écoutaient sans dire un seul mot, ils les devinaient complètement captivés et cela le rendait heureux. Cela leur permettait d'oublier un instant la tristesse de leur vie. Mais comme à chaque fois, l'histoire avait une fin et venait l'heure de leur dire au revoir jusqu'au lendemain. Les enfants venaient le serrer un peu puis retournaient jouer en riant.

Amatsu...

Oui Margotine?

Tu pourras faire un bisou à Melowen de ma part?

Oh mais bien sûr, je n'y manquerai pas.

La petite rejoignit alors les autres en courant visiblement heureuse. Amatsu resta un moment là à sourire puis se releva et reprit le chemin du hall, son travail l'attendait après tout. Donner un peu d'amour à ses enfants démunies de tout était sa seule volonté et il espérait chaque jour que cela les aiderait à s'en sortir.

(1) C'est le nom que j'ai donné au directeur de l'orphelinat de Fairhaven dans le Bg d'Amatsu. J'ai repris le nom ici.

[hrp]Voilà par ce petit texte, je tenais à montrer ce que faisait Amatsu en dehors de la guilde. C'et comme le dit le titre "une tranche de sa vie". J'espère que vous vous prendrez au jeu vous aussi et nous ferez découvrir une de ses tranches de vos persos (pas nécessairement humanitaire). [/hrp]


Le 25-02-2006 à 14:56

Nolwenath a écrit:
La journée était belle et la nuit avait été calme. La goo lui avait laissé un peu de répit pour une fois et c'est avec une mine souriante qu'il était apparu à la sortie de son appartement. Le temps d'aller sur la terrasse de l'immeuble profiter de l'air pur des lacs, il fut rejoint par Nymphea qui venait de sortir elle aussi de chez elle.

Bonjours Amatsu, tu veux danser ?

Bonjours Nymphea, pourquoi pas.

Après quelques valses par un ciel dégagé, les deux trykers descendirent et se dirigèrent vers le hall de la Garde non sans saluer Ba'Naer Liffan à sa taverne.

Tu as pris des bonbons pour les enfants ?

Bien sûr.

Amatsu souriait à Nymphea. Elle le suivait dans presque tous ses déplacements et il ne lui fallut que peu de temps pour se faire une place auprès des enfants qu'ils rencontraient tous les jours.

Tu vas leur dire la suite de ton histoire sur le vieil homin et le gingo ?

Oui, j'aime beaucoup cette histoire, elle laisse à réfléchir.

Dis moi Ama? Tu les aimes ces enfants n'est ce pas ?

Oui, ils vivent ce que j'ai vécu, il y a longtemps maintenant! Et si je peux leur donner un peu de bonheur en les éduquant un peu et en leur raconter des histoires alors ce sera une victoire pour moi!

Nymphea lui souriait en retour.

Amaaaaa !!! Nymphea !!!

Les enfants étaient tous déjà là, leur visage trahissait l'impatience d'avoir des bonbons et d'écouter la suite de l'histoire. Amatsu était heureux, comme tous les jours, la journée allait bien commencer. Et tandis que Nymphea dansait avec les orphelins, lui préparait son livre de calcul.

Bien les enfants, on va commencer par du calcul avant d?avoir la suite de l'histoire.

Etonnement, des soupires se firent entendre, ce qui ne manqua pas de faire rire Amatsu!


Le 23-06-2006 à 12:05

Nolwenath a écrit:
Amatsu enfilait conscieusement son armure lourde tryker, comme si la moindre erreur pourrait lui coûter la vie. Depuis assez longtemps maintenant, depuis sa guérison contre la goo, il avait ressenti le besoin d'entraîner son corps, le rendre plus fort. Après tout, si un médecin de guerre n'était pas capable de survivre un peu sur un champ de bataille à quoi servait il?

Enfin, les orphelins dont il s'occupait ne comprenaient pas pourquoi il prenait tant de risque alors qu'il était marié et avait tant d'enfants à s'occuper chez lui. Il leur avait sourit pour toute réponse avant de se faire ensevelir sous leur poid et leur nombre en riant.

Ils avaient raison en réalité, pourquoi risquait il sa vie alors qu'il avait la plus aimante des femmes et les plus merveilleux enfants? Pas par folie en tout cas.

Non, ce qu'il voulait, c'était pouvoir tenir tête à n'importe quel prédateur pour protéger sa famille. Oui, il était médecin avant tout mais quoi de plus rageant que de ne pouvoir les sauver en cas d'attaque durant une promenade? Ainsi bien qu'il soit occupé à entraîner Atrynx à Zora, il s'entrainait aussi de son côté.

L'armure enfin mise, il était prêt à partir. Le jour n'avait pas encore commencé à pointer son regard et tout le monde dormait paisiblement. Il alla embrasser chacun des siens en terminant par son homine.

Il écrivit un petit mot d'amour pour elle et le déposa accompagné de quelques fleurs sur son oreiller.

A bientôt mes amours, prenez soin de vous.

Il partit ainsi le coeur chargé de sa nouvelle résolution, accompagné par l'amour des siens, plus fort que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tranche de vie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bai Nhori Drakani :: Porte du Grand Hall - Roleplay :: Gravé sur l'Ecorce-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: