Bai Nhori Drakani

Forum de la guilde Bai Nhori Drakani (Garde des Dragons Noirs) du jeu en ligne Ryzom
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 La chute d'une étoile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jazzy

avatar

Messages : 508
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: La chute d'une étoile   Ven 19 Sep - 13:28

21-03-2007, 01:19 Message : #1 |
Tomelin Hors ligne
Yubo Craintif
***
Messages : 231
Inscription : Jan 2007
Niveau d'avertissement : 0%
La chute d'une étoile
- « Yem Skaya..... »

Un appel dans le lointain, comme le murmure d'une dryade. Une voix tant désirée, le lien télépathique tant attendu qui se crée à nouveau. Un rêve, une torture.

- « Oy ! Ny-Amn.... »

Tomelin se retourna dans son hamac, et son bras entoura... le vide. Le Tryker sortit des torpeurs dûes à la psykopinthe, pour constater une fois de plus que Kae n'était pas à ses côtés. Depuis qu'elle avait disparu à nouveau, il ne se passait pas une journée sans qu'il ne pensa à elle.

Même si....Shellyna et leur enfant à naître occupait son esprit.

- « Tom ! Aides-moi... »

A nouveau le lien, faible. Maintenant il en était sûr, Kae était vivante et l'appelait à son secours. Il était déjà debout, s'équipant de son armure lourde.

- « Où es-tu Kae ? Guides-moi ma belle ! », demanda Tomelin, prenant son sac et sa hache au passage.

- « Viens à notre forêt, Tom ! La forêt de jublas à côté du tp....viiite! »

Kae avait à peine finit que le pacte était déjà brisé par Tomelin. Son appartement s'estompa... une lumière bleue froide.... l'obscurité et des jublas.

- « Je viens d'arriver ma belle. Où es-tu Kae ? »

- « Avance d'une centaine de pas, en gardant la falaise à main droite. Derrière un groupe de trois jublas tu trouveras un passage dans une anfractuosité, mais observe bien car il est difficile à détecter. Suis ce passage et descends le chemin qui se présente à toi. Dis moi quand tu y seras ! Presses toi mon amour ! »

La hache dans les mains, il commença ses recherches. Effectivement, le passage était bien dissimulé mais il parvint à le trouver. Il le prit et après avoir marché pendant une demi-heure, Tomelin déboucha dans une région des Primes Profondes, immense. Il remarqua sur le sol des traces de kitins et leurs cris se faisaient entendre au loin.

- « J'y suis, yem ny-amn ! »

- « Pars au nord ! ....Un gouffre.....sur ta gauche ! Une forêt de jublas plus
loin ! .... une clairière au centre ! .... Tooom, viens vite ....! les kitins.... Ils reviennent ! »

Le tryker s'était déjà élancé, droit devant lui, sans hésiter, agrippant sa hache à deux mains. Kae était en danger. Elle avait besoin de lui.

- « Kae ? ....Kaeeee ? »

Le lien devint faible, ténu. Il sentait de la souffrance aussi. Il accéléra sa course, longeant le gouffre le plus vite possible. Il scrutait l'obscurité, essayant d'y détecter les silhouettes familières des soldats kitins. La chance semblait de son côté, n'en repérant aucun qui aurait pu l'attaquer.

Il arriva en vue de la forêt de jublas. Celle-ci semblait dense, aussi avança-t-il avec la prudence que l'urgence lui permettait. Il parvint enfin dans la clairière et découvrit Kae baignant dans sa sève. Il se précipita vers elle, se pencha et soupira, soulagé. Un souffle de vie était encore perceptible. Il se recula un peu et les décharges d énergie salvatrice crépitèrent sur le corps de Kae, cicatrisant ses plaies et lui redonnant de la
vigueur.

Il s'approcha et l'aida à se relever. L'homine se jeta dans ses bras, enfouissant son visage dans le cou de Tomelin.

- « Tom ! J'ai eu si peur... »

Le Tryker sourit et l'embrassa tendrement. C'était bien la première fois que Kae exprimait sa peur...

- « Pourquoi es-tu partie Kae ? Sans rien me dire, ni voir Eleyna ! », demanda Tomelin, « Qu'est ce qui te préoccupes ainsi au point de nous abandonner ? »

- « Je voulais retrouver ma mère, Tom ! Je t'en avais déjà parlé de ma mère ! Et j'ai compris, il y a peu, que je savais depuis le début où elle se trouvait ! J'avais la réponse à mes questions, sous mes yeux, sous ma main même... »

Elle se mit à sourire devant l'air ahuri de son homin et lui montra sa pioche, celle-là même que sa mère lui avait donné. Elle lui désigna les encoches et les reliefs sur le manche. Des symboles en fait. Un message.

Ils s'assirent et discutèrent longtemps des trouvailles de Kae. Ses yeux brillaient d'un éclat nouveau et elle babillait comme Eleyna. Ils se souriaient et se tenaient par la main, retrouvant une complicité par trop oubliée.

Soudain, les cris stridents de soldats Kitins se firent entendre proche d'eux. Les deux Trykers étaient debouts, armés et prêts à en découdre. Des kirostas surgissaient presque aussitôt dans la clairière.

- « Dans les jublas, Kae ! Ils se gêneront ! », cria Tomelin en faisant front au premier kirosta qui s'avançait.

Le choc fut rude. Il assénait ses coups méthodiquement pour couper les membres ou perçer les carapaces des kirostas. La hache de Tomelin tournoyait, dansant un ballet macabre parmi les kitins. Les chélicères de ces derniers s'attaquaient à son armure, rebondissant souvent sur celle-ci. Sa chair était meurtrie quand les mâchoires prenaient leur dû. Parfois une boule de feu passait à côté de lui, atteignant de plein fouet le kirosta qu'il frappait. Mais le plus souvent Kae soignait ses blessures.

Ils reculaient pas à pas sous l'assaut des kirostas, mais toujours la hache se plaçait entre eux et l'homine. Petit à petit, les kirostas gagnaient du terrain et les poussèrent vers le gouffre. Les deux trykers ne tardèrent pas à se retrouver acculés le long du précipice.

Tomelin redoubla d'effort malgré ses bras lourds. L'attaque semblait ne devoir jamais finir. Pour un kirosta qui tombait, un autre le remplaçait. Le dernier kirosta se jeta sur eux, poussant Tomelin et Kae dans sa charge et continua sa course dans le vide.

Il eut juste le temps de rattraper Kae par l'avant bras avant que celle-ci ne tombe. Tomelin se retrouva à terre, Kae suspendue à ses bras, au dessus du gouffre. Le corps de l'homine et le poids de l'armure l'entraînait doucement vers cet obscur néant qui se déployait sous eux, tandis que Kae glissait inéxorablement sans que la main de Tomelin ne puisse la retenir.

- « Yem skaya ! Y ameen'eli sul tolldoy... », dit-elle.

Le temps s'était figé. Kae le regarda tendrement de ses grands yeux roses qu'il aimait tant et lui offrit un ultime sourire remplit d'amour. Les doigts lâchèrent.

Ils ne se quittèrent pas des yeux jusqu'à ce qu'elle disparaisse dans les ténèbres du gouffre. Il fixa le vide, comme si son regard pouvait la faire remonter.

Le lien se rompit. Alors seulement, il cria son nom fou de douleur et de chagrin...
Adresse IP : Notée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La chute d'une étoile
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La chute d'arthas (spoil)
» Umbre Tombétoile
» la chute de Medusa V
» Estreïlla - L'étoile guérisseuse
» La cabale de l'étoile noire

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bai Nhori Drakani :: Porte du Grand Hall - Roleplay :: Gravé sur l'Ecorce-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: