Bai Nhori Drakani

Forum de la guilde Bai Nhori Drakani (Garde des Dragons Noirs) du jeu en ligne Ryzom
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Les Lacs dans la tourmente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jazzy

avatar

Messages : 508
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: Les Lacs dans la tourmente   Lun 22 Sep - 8:11

03-11-2008, 20:43 Message : #1 |
Nymphéa Hors ligne
Ora
******
Messages : 3,406
Inscription : Jul 2010
Niveau d'avertissement : 0%
Les Lacs dans la tourmente
La Nuit majestueuse commençait à étendre son drap de soie noire parsemé d?étoiles au-dessus de Fair Haven. Le Vent, son complice du moment, souffla délicatement une légère brise empreinte de fraîcheur, comme pour apaiser l?espace d?un instant ce monde si tourmenté.

Moment de quiétude au milieu d?une tempête de folie ?

Assis au bout de la jetée, les pieds nus jouant avec la surface de l?eau, deux trykers discutaient. Nymphéa et Naori. La mère et son enfant. Dans les bras de la trykette, une toute jeune homine s?était évadée au pays des rêves, protégée par l?innocence de ses deux ans.

"Maman, je t?ai raconté la terrible guerre fratricide matis. Raconte-moi les batailles trykers à présent ? Je dois savoir ?"

Nymphéa hocha silencieusement la tête. Naori, du haut de ses dix-sept ans, rêvait de changer le monde, comme elle à son âge. Il voulait tout voir, tout savoir, tout comprendre ?

Changer le monde ? Etait-ce encore possible ? Elle l?avait cru jadis ? Elle avait tout fait pour cela. Et puis elle s?était fatiguée et était retournée à une vie relativement paisible, faisant tout pour écarter les guerres dans les Lacs, sans vraiment jeter un regard au-delà de ses frontières ?

Mais les événements des dernières semaines avaient tout changé. Une sombre menace avait longtemps plané, espionné, jaugeant ses proies, riant silencieusement de l?innocence ou de l?arrogance démesurée de ceux qu?elle allait écraser de ses serres implacables.

Changer le monde ? et si c?était encore possible ?

Regardant au loin, au-delà de l?horizon, elle se remémora chaque instant de ces rudes batailles qui avaient ensèvanté les Lacs et le Désert ? Inspirant profondément, elle commença à raconter ?

"Profitant de l?obscurité d?une nuit sans étoile, des dizaines de bataillons de Meidjai, de Balladeux et de Cercleux avaient déferlé sur les Lacs. Pas tous ensemble, non ? Ils auraient été trop facilement repérables. Aussi se divisèrent-ils en trois groupes. L?un, sous le commandement du Cercle des Profondeurs, se dirigea tout droit vers l?Atelier des Cimes Jumelles.

- Tout droit ? Il aurait suffi d?un seul guetteur éveillé pour ?

- C?est exact. Mais ce sont de fiers guerriers et louvoyer pour atteindre leur but ne doit pas être leur style de pensée. Ils ont foncé tout droit sur l?avant-poste, sans aucun détour, sûrs d?eux et fiers. Et en effet, ils ont été aperçus et l?alerte a été donnée. A leur arrivée, ils trouvèrent plusieurs bataillons les attendant de pied ferme, sous le commandement de l?Ordre du Métal. La bataille fut rude semble-t-il. Mais les bataillons cercleux furent peu à peu repoussés et l?avant-poste tryker fut sauvé de l?invasion matis.

- Ils auraient dû se cacher pour approcher ? Ils l?ont déjà fait à d?autres reprises.

- Peut-être ? Eny je suis heureuse qu?ils ne l?aient pas fait ? "

Elle poursuivit

"Le second groupe, dirigé par ceux dont la simple évocation fait blêmir plus d?un homin, les sombres Meidjai, avança vers un autre avant-poste tryker, celui de l?Atelier de la Route des Vents.

- Il est géré par une guilde hoministe, je crois ?

- En effet ? Deux avant-postes sous gestion hoministe furent visés cette nuit-là. Celui-ci et, un peu plus tard, celui du Centre de Recherche de la Promenade Caverneuse, celui dont ma guilde assure la gestion.

- Continue maman ? Je vais essayer de ne plus t?interrompre.

- Les hoministes ne sont pas des guerriers, ce n?est un secret pour personne. Nous utilisons les ressources de ces avant-postes pour la paix et pour rien d?autre. L?alerte a sonné bien tard, tant à la Route des Vents que, quelques heures plus tard, à la Promenade Caverneuse. Le temps passé à trouver et à réveiller les défenseurs fut long ? trop long. Les bataillons meidjai et balladeux, aguerris et suréquipés, avaient déjà main mise sur nos avant-postes trykers lorsque le gros des troupes arriva. La bataille dura longtemps, l?issue demeura de longues heures en suspend, mais les forces défensives durent finalement se retirer pour panser leurs plaies et retrouver des forces.

- Les envahisseurs avaient donc réussi ? Mais pourtant, l?étendard des Larmes d?Atys et celui de la Garde des Dragons Noirs flottent de nouveau sur ces bastions trykers ? Comment avez-vous contre-attaqué ?"

Nymphéa fixa son fils et lui sourit doucement.

"La force brute ne fait pas tout, Naori ? Certes, ils nous surpassent par leur force guerrière, mais ils ont commis une erreur ils ont cru que diviser les forces adverses en attaquant partout à la fois serait suffisant pour gagner. Mais ils ont sous-estimé le courage et la volonté des homins protégeant leur nation et ce en quoi ils croient ?"

Dans les bras de Nymphéa, la petite Faleana remua, sortant d?un rêve et attendant avec délice le prochain, se délectant à l?avance de ce nectar divin. Sa mère la regarda tendrement et attendit que le prochain songe la transporte sur son nuage doré pour poursuivre son récit ?

[HRP] A suivre ? [/HRP]
Nymphéa Lae Lia
Dévoreuse de fruits caramélisés
Adresse IP : Notée

Envoyer un message privé à cet utilisateur Trouver tous les messages de cet utilisateur Éditer ce message Supprimer ce message Citer ce message dans une réponse Citer ce message dans une nouvelle page de réponse Signaler ce message à un modérateur Avertir l'auteur pour ce message
05-11-2008, 16:53 Message : #2 |
Nymphéa Hors ligne
Ora
******
Messages : 3,406
Inscription : Jul 2010
Niveau d'avertissement : 0%
Les Lacs dans la tourmente
"Les Lacs ne furent pas la seule nation touchée. Le Désert ne fut pas épargné. En effet, peu après les attaques sur les Lacs, des mouvements de troupes suspects furent décelés dans les dunes. Les directions des bataillons ne laissaient aucun doute l?avant-poste du Pôle magique des Bois Calcifiés, géré par les Champions de la Flamme, allait être attaqué par les troupes Meidjai. "

- Mais ? les Meidjai sont donc si nombreux ? Ils occupaient déjà un bastion tryker en plus de leurs deux propres avant-postes !

- Ils le sont en effet. Un simple bastion à défendre n?est rien pour eux. Mais ce n?est pas tout deux éclaireurs Meidjai furent repérés alors qu?ils se rendaient sur l?avant-poste du Poste frontière Ouest de la Combustion, sous la gestion hoministe de la Confrérie du Grand Dragon. Lui aussi risquait donc d?être attaqué.

- Comment s?est organisée la défense, maman ?

- Les fyros ont lancé leurs troupes contre les deux bastions Meidjai du désert, en représailles. Les trykers, de leur côté, ont fait appel à leur nation. Les neutres des Maisons de la Libre Ecorce, se voyant pour la première fois attaqués sur leurs trois bastions, ont fait front commun et ont pris les armes pour défendre leurs idéaux. Même les plus pacifistes ont refusé de baisser les bras face à de tels actes extrémistes. Ma guilde et celle de la Confrérie se retrouvèrent donc à se battre sur deux fronts, se devant à la fois de protéger leur nation et de porter secours aux Maisons de la Libre Ecorce attaquées.

- Tout ceci semble bien complexe ?

- La guerre est toujours complexe, Naori. La diplomatie aussi, remarque. Mais j?ai une nette préférence pour cette dernière ?"

Nymphéa suivit du regard une étoile filante traversant le rideau scintillant du ciel nocturne.

"Les trykers et les hoministes se réunirent d?abord tout près de l?avant-poste de l?Atelier de la Route des Vents, sous gestion des Larmes d?atys. Face à eux se dressaient les redoutables bataillons Meidjai, prêts à tuer quiconque oserait tenter de reprendre le lieu. Pourtant, les Larmes elles-mêmes n?étaient pas présentes ?

- Elles n?étaient pas là pour diriger la contre-attaque du bastion dont elles avaient la garde ?

- En effet. Elles avaient une autre mission à accomplir ? Plus importante, car de sa réussite dépendrait beaucoup de choses ? Leurs troupes étaient sur le point d?attaquer nos attaquants elles se rendaient sur l?avant-poste sous gestion de la Ballade d?Atys, celui de Malmontagne, accompagnées de plusieurs bataillons de Dragons Noirs.

- Comment cela ? Les hoministes ont attaqué ? La Garde des Dragons Noirs a pour principe de ne pas attaquer en pays étranger en plus ! Et là, elle est allée aider les Larmes d?Atys à attaquer un bastion fyros ?

- C?est ainsi que nos ennemis ont probablement vu la chose, en effet. Et je m?attends déjà à des remarques. Mais nous ne pouvions laisser la Ballade nous attaquer sans réagir. Certes, nous détestons la guerre, mais lorsque l?on s?en prend à nous, notre devoir est de défendre nos valeurs et de réagir en conséquence. Etre pacifique ne signifie pas se laisser écraser sans réagir. Aussi avons-nous contre-attaqué en attaquant ceux qui s?en prenaient à nous, sur leur propre bastion. Les fyros étaient au courant de cela, et avaient accordé aux Larmes et à leurs alliés le droit d?attaquer ce bastion détenu par une guilde zoraï bannie de son pays."

Faleana s?agita dans son sommeil et Nymphéa interrompit son récit quelques secondes, avant de poursuivre.

"La bataille sur l?Atelier de la Route des Vents fit rage. Les izams messagers rivalisaient d?adresse pour éviter les tirs ennemis. Lors des batailles, la communication est presque aussi importante que la force armée ? Un message m?avertit que la Confrérie du Grand Dragon réclamait de l?aide pour surveiller son bastion, étant elle-même partie aider à défendre le Pôle Magique des Bois Calcifiés, aux côtés des Champions de la Flamme et d?autres fyros. Aussi je quittais les Lacs pour me rendre dans le désert. Dans les Dunes, l?agitation était à son comble près du téléporteur kami les Meidjai étaient nombreux, trop nombreux ? Sans renforts, le bastion des Bois Calcinés tomberait.
Tout devenait à présent limpide les Meidjai attaquaient deux nations simultanément, et ces deux nations avaient tout à gagner à coopérer face à cet ennemi commun. Il fallait tenter ? En coordonnant nos offensives, nous devrions pouvoir remporter la victoire, tous ensemble.
Et Malmontagne était une des clés. Quelques mots furent échangés avec les défenseurs fyros. Quelques izams furent envoyés vers les Lacs."

Nymphéa repoussa une mèche que la brise s?amusait à faire voler devant ses yeux.

"L?Atelier de la Route des Vents était de nouveau aux mains trykers, aussi, le gros des troupes volontaires des Maisons de la Libre Ecorce foncèrent sur Malmontagne. Cela eut pour effet de soulager les autres fronts fyros du poids de quelques bataillons ennemis, ces derniers se précipitant pour renforcer les défenses de Malmontagne. Les hoministes ne sont ni organisés, ni équipés pour la guerre. Ce sont pour la plupart des artisans, des foreurs, des commerçants, des chasseurs. Mais leur détermination à lutter contre leurs agresseurs était forte, et malgré leur inexpérience, leur arrivée obligea les ennemis à envoyer d?urgence des troupes pour contrer leurs attaques. Ce ne fut qu?une petite goutte, mais elle suffit à faire revirer la situation les fyros reprirent le Pôle Magique des Bois Calcifiés, tout en continuant à retenir le gros des troupes Meidjai sur leurs propres bastions.

- Et l?avant-poste géré par ta guilde, que devenait-il ?

- Nous attendions le moment propice pour le reprendre. Les Meidjai étaient occupés en terre fyros ; la Ballade, qui tenait notre avant-poste, avait dû d?urgence rapatrier des bataillons sur Malmontagne pour ne pas perdre son bastion. Le moment semblait bien choisi ? Des troupes trykers foncèrent sur l?avant-poste du Centre de Recherche de la Promenade Caverneuse afin de le reprendre aux mains ennemies. Mais alors que la victoire semblait acquise, des bataillons ennemis sortirent de nulle part et décimèrent les trykers quelque part dans le désert, une bataille avait dû se terminer et les ennemis se ruaient à présent sur les Lacs. Des izams fusèrent de toutes parts. Certains furent abattus, mais quelques-uns parvinrent à s?échapper et à atteindre le Désert. Les forces des Maisons de la Libre Ecorce parties sur Malmontagne retournèrent en catastrophe prêter main forte aux bataillons trykers sur l?avant-poste géré par ma guilde. Notre tentative de diversion sur Malmontagne ne fonctionnait plus ? Sur notre avant-poste, la bataille tournait à l?avantage de l?alliance ennemie. Il était clair que nous ne tiendrions plus longtemps ? La Confrérie du Grand Dragon avait elle aussi quitté le Désert pour venir nous prêter main forte, mais cela ne suffisait pas.

- Les attaquants n?étant plus retenus dans le Désert, ils devenaient trop nombreux dans les Lacs ?

- Exactement."

Nymphéa sourit.

"Mais les fyros répondirent à notre appel. Nous les avions aidés à repousser les attaques en retenant quelques bataillons ennemis sur Malmontagne, ils acceptaient de nous aider à leur tour. Des bataillons entiers de fyros partirent sur Malmontagne, le fief de la Ballade d?Atys, la guilde qui nous avait déclaré la guerre et qui était sur le point de la remporter. Sur le bastion de ma guilde, l?alerte fut bientôt sonnée. Une partie des troupes ennemies se replia rapidement vers Malmontagne. Alors, nous parvînmes à gagner peu à peu du terrain et à regagner notre bastion.

-Malmontgne servit de plaque tournante, en fait ?

- C?est un peu ça. Elle ne fut pas la seule bien sûr, les fyros en firent autant sur les bastions Meidjai. Mais je n?y étais pas, il m?est donc difficile d?en parler. Il te faudra te renseigner à ce sujet auprès d?un défenseur du Désert Ardent.

- Tout était fini alors ? Les ennemis étaient repoussés ?

- C?est ce qu?on croyait ? Jusqu?à ce qu?un message nous parvint de la Forteresse du Bois Calcifié. Les neutres fyros qui s?y battaient nous envoyaient des nouvelles alarmantes. Le bastion, qui semblait presque repris, était de nouveau en difficulté, les troupes ennemies quittant les Lacs en masse pour rejoindre le front fyros.

- Qu?avez-vous fait alors ?

- Quelque chose qui semble logique, mais qui, vu par un regard empreint de religion, l?est moins la nation fyros ayant aidé les trykers à sauver leurs bastions en retenant l?ennemi dans le désert, c?était au tour de la nation tryker d?aller aider les fyros. Aussi, les trykers se joignirent-ils aux fyros et aux neutres sur Malmontagne, luttant ensemble contre un ennemi commun. Maints homins à travers Atys ne comprirent pas comment des karavaniers et des kamistes avaient pu combattre main dans la main ce soir-là. Mais ce n?était pas avec les yeux de la religion qu?il fallait voir cela ; c?était une alliance de deux nations les fyros et les trykers unis dans un même combat face à un ennemi commun. Peut-être le début d?un lien entre ces deux peuples ?"

- Je comprends un peu mieux à présent ?

Naori réprima un baillement.

"Et si on rentrait ? Zorglor et mes frères et s?urs doivent nous attendre pour le repas !"

La trykette aux cheveux verts sourit.

"Tu as raison, Naori ? Rentrons ?"

Tous deux se levèrent et ils prirent le chemin de la maison, Nymphéa souriant à son fils et à sa petite fille endormie dans ses bras ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Lacs dans la tourmente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cabestan, dans la tourmente ?
» Un marin allemand dans la tourmente.
» Un rêve accompli : Le Palais Des Lacs
» Racisme dans WOW
» [RESOLUE]Importer des images dans Little Big Planet

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bai Nhori Drakani :: Porte du Grand Hall - Roleplay :: Gravé sur l'Ecorce-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: