Bai Nhori Drakani

Forum de la guilde Bai Nhori Drakani (Garde des Dragons Noirs) du jeu en ligne Ryzom
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Fille du désert et des lacs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angharad

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Ici ou là, ou bien ailleurs...

MessageSujet: Fille du désert et des lacs.   Lun 16 Jan - 9:44

Franchement, le paysage se montrait sous son meilleur jour, somptueux et rafraîchissant à souhait.

Angharad, assise, sur une grosse racine, tout en haut de la cascade de Windermeer, admirait tout ce qui l'entourait ; elle goûtait cette paix et cette sérénité avec délectation car cela convenait à son état d'esprit. ( oui j'ai bien dit esprit, et la concernant, ce n'est pas une fable).
La tranquillité et la quiétude lui permettaient de réfléchir, de penser. ( tout arrive).
La jeune homine posa son menton sur ses genoux repliés entourés de ses bras potelés. Ecoutant le vent, elle ferma les yeux...


Les souvenirs refirent surface....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angharad

avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 29/12/2016
Localisation : Ici ou là, ou bien ailleurs...

MessageSujet: Re: Fille du désert et des lacs.   Mer 22 Fév - 10:29

Les yeux fermés, Angharad se laissait bercer par le murmure de la brise jouant dans ses cheveux ébouriffés...Les gouttes d'eau de la cascade rafraîchissaient ses joues rosies par le soleil... Il faisait bien chaud en cette matinée d'été.
Tout en bas, dans le bassin au pied de la falaise, la petite homine entendait des rires et des voix... Un couple se baignait et s'amusait.
En trykette curieuse, elle rouvrit ses beaux yeux émeraudes et s'avança tout au bord du précipice. Effectivement, un homin et une homine s'ébattaient joyeusement en s'éclaboussant... Enfin... Ils ne faisaient pas que s'éclabousser ; leurs jeux étaient entrecoupés d'embrassades et de... Comment dire.... de caresses !
Angha n'en revenait pas de voir un couple agir ainsi, comme ça, d'aussi bon matin ; et même si personne ne passait encore par là, elle, elle était présente et assistait à cette scène.

Il ne lui venait pas à l'idée qu'elle aurait pu aller plus loin et laisser les amoureux tranquilles ; que nenni ; curieuse elle était et curieuse elle restait ; et puis elle pouvait apprendre des choses n'est-ce pas ?
A plat ventre, le menton posé sur ses bras croisés, elle ne perdait pas une miette de ce si joli *paysage* animé. Elle ne voyait pas vraiment qui étaient ces deux personnes, mais en tout cas, elle était sure que tout allait se finir par... Par ce qui devrait arriver dans peu de temps.
La petite Trykette se disait juste que le couple était dépareillé : Un grand homin et une petite homine... Elle scrutait attentivement les silhouettes, essayant de reconnaître les voix.
Elle avança un peu plus sa tête en prenant garde de ne pas se faire remarquer ; quoique, occupé comme il l'était, le couple semblait seul au monde.

A force de reptations, Angha se trouva quasiment à moitié au-dessus du vide et ce qu'elle vit lui donna un hoquet intempestif.
Un Fyros et une Trykette... Et quelle Fyros ! Quelle Trykette ! Tout bonnement son père et sa mère, rien que ça !
Elle savait qu'ils aimaient venir par ici, mais elle ne se doutait pas de ce qu'ils y faisaient... C'était ... C'était... dégoutant tout simplement.
A leur âge faire des cochonneries comme des gamins ! Et les voir nus... Le comble de l'horreur pour Angha.
C'est vrai quoi.... Ils avaient fait assez de petits, pas la peine de continuer à ... à.... Enfin à tout ça  !!!
Bien sur qu'ils s'aimaient, mais dans la tête de la jeune homine, ça devait rester platonique et rien que platonique ; en vieillissant les homins et les homines étaient chastes, ne pouvaient plus rien faire, tout le monde savait ça.
Angharad jeta encore un coup d’œil sur ses chers parents.... Ils s'embrassaient à pleine bouche.... Elle les vit se diriger vers une petite cavité derrière cette si jolie cascade... Ce qu'ils allaient y faire ne faisait plus de doute.
La Trykette sentit son cœur fondre devant cette tendresse toujours aussi forte.

Elle se  mit à rire, les larmes aux yeux ; pour elle, ce n'était que des parents et elle avait oublié qu'ils étaient un couple, un vrai couple plein d'amour ; bien sur il y avait les fâcheries, les bouderies ; sa mère Broutilde avait un fort caractère et son père Marmaduk était Fyros jusqu'au bout des ongles et donc, forcément, les étincelles ne manquaient pas dans le foyer. (admirez le jeu de mot... étincelles/foyer).
Doucement, Angha se retira et  reprit sa place dans le creux de la racine ; un gros soupir s'échappa de sa généreuse poitrine.

Près d'elle, son toub dormait la trompe dans une touffe d'herbe sèche.

A nouveau ses yeux se fermèrent ; une douce somnolence l'emporta loin, bien loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fille du désert et des lacs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les nouveaux disciples de Pandawa révélés
» La petite mort d'une fille du désert [A faire vivre]
» Kurapika:Gars ou fille
» Ne reste pas chez toi, ça n'sert à rien... E&C
» Homme lézard du désert ?

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bai Nhori Drakani :: Porte du Grand Hall - Roleplay :: Gravé sur l'Ecorce-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: