Bai Nhori Drakani (Ryzom)

Forum de la guilde Bai Nhori Drakani (Garde des Dragons Noirs) du jeu en ligne Ryzom
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 La naissance de La Garde des dragons noirs

Aller en bas 
AuteurMessage
Jazzy

avatar

Messages : 557
Date d'inscription : 01/03/2014

MessageSujet: La naissance de La Garde des dragons noirs   Mar 2 Oct - 21:18

Recit de notre 1er chef et créateur de la guilde, Baal.


Bonjour,

Vous me connaissez déjà tous plus ou moins. Je suis Baal, chef de la Garde des Dragons Noirs.

Je ne reviendrai pas sur l'histoire de notre peuple que vous connaissez déjà tous très bien de par vos parents ou grand-parents.

Je suis né et j'ai grandi sur "l'île", mon père y est entraineur au combat et c'est aussi un excellent foreur, quant à ma mère elle est vendeuse de matières premières mais aussi soigneuse.
Mon père m'a lui même enseigné l'art du combat et du forage. Ma mère, qui avait moins de temps à me consacrer, put m'apprendre à ses heures perdues quelques sorts de soin.

Tous deux m'enseignèrent le respect, l'entraide et l'humilité.

Mes questions sur Jena et la Karavan restaient toujours sans réponses, ce n'était jamais le moment, ou les réponses étaient évasives, comme s'ils en avaient peur. Je pris donc la décision de trouver moi même mes réponses quand je serais en âge de le faire.

En ce qui concerne les Kamis, ont se contentaient des récits des plus anciens qui malheureusement n'avaient plus toute leur tête.

Mais l'histoire qui me fascinait le plus était celle du dragon légendaire qui avait embrasé Atys. Quelle puissance il devait posséder pour détruire à lui seul une partie de la planète ... mais était-il vraiment seul ?

Pendant toute ma plus tendre enfance je vis sans cesse des Trykers arriver, s'entrainer puis partir vers notre capitale Fairhaven ; Je les regardais, avec envie, se faire téléporter par la Karavan. J'attendais avec impatience le jour où moi aussi je pourrais enfin voyager jusqu'à Aeden Aqueous.

Pour l'heure je m'entrainais avec ardeur, seul, mais sachant que mon père me surveillait de loin afin qu'il ne m'arrive rien, et, un jour de printemps, si je me souviens bien, alors que j'arrivais sur Dingleton pour y forer de la résine à la demande de ma mère, je fis la rencontre d'une jeune Trykette du nom de Cholle ... jeune ... *sourire* ... nous devions avoir le même âge à peu près, elle était en train de prospecter je ne sais quelle matière. Nous discutâmes longuement de tout et de rien, nous rigolâmes beaucoup, puis nous repartîmes chacun de notre coté mais pas sans s'être donné rendez-vous le lendemain afin de s'entrainer ensemble.

J'étais heureux, chaque jour passé avec elle était du bonheur tout simplement, j'aimais son caractère fort et vigoureux mais qui n'était que la façade d'une Trykette sensible, gentille et généreuse.

Nous nous entrainâmes ensemble pendant 2 cycles, puis vînt pour moi l'heure de partir à Fairhaven à la demande de mes parents qui me jugeaient suffisemment près pour ce voyage.
Bien qu'ayant attendu ce moment avec impatience la séparation fût difficile, sachant le retour sur l'île impossible.
Difficile car je ne reverrais probablement jamais mes parents et Cholle qui, n'étant pas encore tout à fait prête, ne souhaitait pas quitter l'île.
L'heure du départ arriva, je regardais mes parents et Cholle une dernière fois sans savoir si je les reverrais un jour, puis, je me tournai vers l'hôte de la Karavan et lui fît un signe de la tête.

Une lueur vive légèrement bleutée m'enveloppa. Angoissé, apaisé puis émerveillé ont été mes premières sensations, puis, en l'espace d'un instant tout s'arrêta, la lumière du soleil en plein visage me fit fermer les yeux quelques secondes.

Je tournai légèrement la tête sur le coté jusqu'à ce que je ne sente plus la chaleur du soleil sur mon visage puis rouvrit les yeux.
Face à moi se tenait un agent de la Karavan qui me souhaita la bienvenue à Fairhaven.

Fairhaven ... enfin, moment tant attendu, mon regard se posa sur la cité, elle était comme on me l'avait décrite.
Je restai un court moment à la contempler jusqu'à ce que le brouhaha alentours me fit sortir de mes pensées.
Que de monde ! ca grouillait de partout, c'était bruyant tout comme un troupeau de messabs.

Après avois jeté un coup d'oeil autour de moi pour prendre des repères je pénétrai dans la ville et la visitai de fond en comble, recoin après recoin, échoppe après échoppe, puis, après plusieurs heures de visite je fis une halte à la taverne non loin de l'entrée principale, j'y pris mon repas et sur les conseil du barman me fit conseiller un endroit pour passer la nuit voir même plusieurs.

Les jours suivants ne furent pas de tout repos : explorations, entrainement et surtout tant de soins apportés à des Trykers qui gisaient de ci de là, bien souvent attaqués et vaincus par des Kitins et autres créatures.

Je n'en pouvais plus, dépassé par les événements, tant de Trykers avaient besoin d'aide que je ne savais plus que faire.

Un jour d'hiver, alors que je parcourais les boutiques de Fairhaven afin de trouver de meilleurs équipements, l'air désabusé, hagard et le visage marqué par d'innombrable combats, je fus interpellé par une Trykette.

- Hey ! jeune Homin tu m'as l'air bien déprimé, quelque chose ne va pas ?

Je relevai puis tournai la tête en direction de mon interlocutrice. Elle appartenait sûrement à la noblesse de Fairhaven vu la qualité de ses vêtements.

- Oui effectivement tout va mal, très mal, avez-vous vu tous ces Trykers qui tombent les uns après les autres face au Kitins et autre viles créatures ?

- Oui, cela est devenu monnaie courante, nous manquons cruellement d'encadrement pour tous ces réfugiés qui arrivent chaque jour, mais qui es-tu, toi qui t'intéresses au sort des habitants des lacs ?

- Je me nomme Baal ... juste Baal et à qui ai-je l'honneur ?


- Je suis Ba'Gan Jidgen Clerc de Guildes.

- Clerc de Guildes ?

- Oui je m'occupe de la création de guilde, j'en suis l'administratrice. Je les recense ainsi que leurs objectifs.

A ces mots mon regard s'illumina, une idée tous simplement géniale traversa mes pensées ... créer ma propre guilde.

- Que faut il faire pour créer une guilde ?

- Il vous faut me donner les objectifs de votre futur guilde ainsi que son nom, l'esquisse d'un blason et ... 100.000 dappers et nous nous occupons du reste.

- Merci, merci beaucoup Ba'Gan Jidgen, je dois vous laisser car je dois me mettre au travail sur le champ pour réunir une telle somme.

- Mais de ri...


Ba'Gan Jidgen ne pu finir sa phrase qu'ellel me vit partir tel un sonic (petit oiseau bleu qui sort de terre et part comme une fusée).
Le meilleur moyen que j'avais de me procurer rapidement une somme aussi élevée était de forer.
En deux jours j'avais réuni la somme, il ne me restait plus qu'à trouver un nom et un blason.

Le nom ... rien ne me fut plus aisé à trouver.
Je m'inspirais du dragon qui me fascinait tant, il inspirait la force, la crainte et le courage et invitait au respect ; quant à sa couleur je l'imaginais noir.

C'est ainsi que les Dragons Noirs naquirent ... Dragons Noirs... il manquait quelque chose, ce nom, lui seul faisait cruel voir un peu barbare.

J'approfondis encore un peu ma recherche ... la horde des dragons noirs ... hmm non ca fait groupe de tueurs; La confrerie des dragons noirs ... non non ca fait trop religieux voir sectaire ... La Garde des Dragons Noirs ... hmm voila qui sonne bien, la garde signifie protection, défense, ce qui est mon but premier.

Le blason ... il va de soit qu'un dragon de couleur noir devait prendre place dessus mais il manquait le fond.
Deux bandes rouge prirent place dessus, une représentant le sang versé pas notre peuple lors du grand essaim et l'autre ce même sang qui fut versé de nouveau pour nous débarasser de l'esclavagisme Matis.

La dernière couleur, couleur de notre terre, de nos plages de sciure ... jaune.

Fier de moi j'allai retrouver Ba'Gan Jidgen pour lui présenter la future guilde qui allait voir le jour. Je lui tendis la peau de messab où j'avais noté le tout.

- Merci jeune Baal

Ba'Gan Jidgen pris connaissance du document puis ajouta ...

- Il manque tes objectifs Baal

- Ah oui j'esquissai un sourire, mes objectifs sont de protéger mon peuple contre tout envahisseur et de soutenir Still Wyler coûte que coûte.

- Très bon objectifs, te voilà maintenant Chef de La Garde des Dragons Noirs. Il va te falloir recruter des Homins maintenant pour t'aider dans ta tâche et je te souhaite bonne chance.


Je quittai cette charmante Trykette, le sourire au lèvres, j'avais repris espoir. Il me restait maintenant à trouver des Homins près à suivre mon rêve de paix et de liberté.
Pour m'aider dans ma tâche j'avais besoin d'un Homin de confiance ou plutôt une Homine ... Cholle.

A plusieur reprise je lui fis parvenir des messages via la Karavan pour la convaincre de venir, à plusieurs reprise j'eus cette réponse qui me fendait le coeur ... non.
Jusqu'au jour où enfin, alors que je me résignais de ne plus jamais voir Cholle, un coursier m'apporta un pli.
C'était écrit de la main de Cholle, enfin elle se décidait à venir.
Je pris connaissance de son jour d'arrivée et ...

- Mais c'est aujourd'hui !!! m'écriai-je à vive voix

Ni une ni deux je me précipitai vers le téléporteur.
J'arrivai sur place, dégoulinant de sueur tant j'avais courru, parcourant le foule du regard au cas ou Cholle serait déjà arrivée ... non elle n'était pas encore la ... une chance ... j'allais pouvoir l'accueillir dès son arrivée.

J'attendis une bonne heure assis devant le téléporteur.
A chaque lueur qui apparaissait signalant l'arrivé d'un quelconque Homin mon coeur battait la chamade.
Puis le moment tant attendu arriva enfin, une lueur plus belle que toutes les autres jaillit du téléporteur puis se dissipa.
Cholle était la, debout face à moi ...

- Bonjour bel Homin ! furent ses premières paroles.

- Enfin te voilà et bienvenue à Faihaven !

Les retrouvailles furent chaleureuse et pleines de joie, nous discutâmes de longues heures, nous avions tant de choses à nous raconter.
De fil en aiguille je lui parlai des Dragons Noirs, et, ce n'est une surprise pour personne, aimant relever tous les défis, Cholle accepta de devenir Officier Supérieur.

Ainsi nacquit "La Garde des Dragons Noirs" et j'en profite pour rendre un hommage au plus ancien des Dragons ... Talooss ... qui nous a connu dès son adolescence et dont le mentor, Dolgan, a péri en voulant me sauver aux Chutes de la Rosée face à une horde de Cloppers.

Il avait l'âme et le coeur d'un Dragon et la sève qu'il a répandu ce jour là pour me sauver ne tombera pas dans l'oubli.

La suite de l'histoire ... notre histoire, nous l'écrirons ensemble.

_________________
Jazzy
Chef O' Nhori Drakani

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La naissance de La Garde des dragons noirs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eldar vs forces de l''impérium (2500 points)
» ARRIVEE DE LA V6 !!!
» [Elfes Noirs] Combien d'unité garde noir ?
» [A Vendre] Armée Elfes Noirs
» [Warhammer] Elfes noirs

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Bai Nhori Drakani (Ryzom) :: Porte du Grand Hall - Roleplay :: Gravé sur l'Ecorce-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: